Deux ou trois cocktails.

Jeremy-CormanCocktail networking Afterwork, j’en reviens à l’instant. Je me suis donc retrouvé dans la situation habituelle des 2 options:

Décider d’agrandir son réseau en ciblant les personnes qu’on ne connait pas

Après tout c’est à ça que servent les events de networking. Dans certains cas, il arrive qu’on ne puisse pas être introduit par un ami ou une connaissance. S’enchaîne donc l’exercice périlleux de “tu veux bien être mon ami?” après une tentative de icebreaking complètement foireuse… Heureusement, tout rentre dans l’ordre au fût et à mesure que le temps passe.

Décider d’aller vers ses contacts

La situation la plus confortable mais la plus risquée. Le risque ? L’échange de banalités.

“Alors quoi de neuf, tout va bien?” “- Je vais bien. Les oiseaux chantent, le soleil brille et la rivière coule.”

Bref, aujourd’hui j’ai pris un risque. J’ai choisi cette deuxième option.

Mais cette fois : les oiseaux toussaient et le soleil était en éruption ! Banalités évitées et prise de risque transformée en débat intéressant.*

Finalement, existe-t-il une troisième option ?

Celle de décider d’aller vers les personnes qui ont le courage de parler des oiseaux malades et de poser des questions.

*Dans l’immédiat, j’ai ainsi gagné un feedback + recommandations pour améliorer l’expérience après-Startup Weekend. Hâte de mettre tout ça en musique pour le prochain Startup Weekend à Liège. Keep calm and register.

Tagged , , ,

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: