Tag Archives: internship

L.A., je me souviens

Jeremy-Corman_Hollywood, CA

Hollywood, 2010.

Chose promise, chose due.  Voici enfin la suite du blogpost “Avant d’être sans emploi, on est d’abord sans stage” où je chuchotais quelques trucs pour dégoter un stage (marketing). Cette suite concerne l’aspect pratique,  j’ai taché de reprendre les questions qui reviennent régulièrement.  Une façon pour moi de garder un certain contact avec Los Angeles via à l’intermédiaire de ces students ambitieux qui ont décidé de vivre leurs aventures à O2MAX ou ailleurs.

Bref. Résumons à partir des souvenirs, du moins ce qu’il m’en reste…

Avant de partir

La question du visa. Partir en touriste a été moi choix. Ce visa est valide 90 jours et c’est gratuit. Si tu effectues un séjour >3 mois, tu peux toujours le renouveler en passant la frontière la plus proche. Je te recommande la frontière mexicaine à seulement 130 miles de là. Attention, tout ceci n’est pas sans risque. Si on capte d’une façon ou d’une autre que tu es venu faire un stage avec ce type de visa : c’est retour immédiat à la case départ (voire pire, te faire blacklisté)… Bref, mieux vaut être averti.

Y vivre

La question du budget global. Garde en tête que je me base sur les chiffres de 2010.

trip : aller/retour en classe économique avec assurance voyage Connections : +/- 800 €

loyer : $700 pour une appartement à Santa-Monica (situé à 500m de la plage). Avec deux colocataires, le loyer m’était donc revenu à $230 soit +/- 170 €. Je pense que la proprio loue toujours, n’hésite pas à me dropper un e-mail pour les coordonnées.

transport : +/- $1,50 par trajet en bus. C’est pas le transport le plus confortable mais rappelle-toi tu es étudiant, la Lambo ça sera pour plus tard. Les proprios disposent de 2-3 (très) veilles voitures (check Google Maps), si tu négocies, ils pourront te prêter celle qu’ils ont acheté $1 d’occasion (true story) et/ou te prêter un vélo pour aller au boulot. Sinon, tu peux encore louer une voiture. Je te conseille alors de passer via Enterprise tu devrais t’en sortir pour $18 la journée si tu passes commande via le site, environ le double si tu te rends sur place. Fais le bon choix.

bouffe : dans les fast food, il y a moyen d’over-manger pour moins de 10$. Or, j’avais la chance d’avoir un coloc qui savait cuisiner donc j’en profitais. Cela dit, aller faire les courses ne revient pas moins chers. À L.A., tout est basé sur “l’organic food” (soit “bio”) et c’est pas donné. Compte 500€ par mois. Proche de l’appart, il y a Albertsons ou Whole Foods Market (ce dernier n’est vraiment pas donné). Un réel coup de coeur a été la cuisine mexicaine, à L.A. tu auras l’embarras du choix !

shopping : je me suis fortement geekifié durant cette période. J’ai fait l’acquisition du Google Nexus One et d’un nouveau laptop. Pour l’achat d’électronique, Frys offre probablement les meilleurs deals mais n’attends rien du service clients.

Tip : n’hésite pas à t’informer au bureau des relations internationales de ton école. Ils disposent probablement d’un fond pour aider financièrement les étudiants en partance.

Networking

L’un de meilleur bénéfice de ce stage s’est fait via le networking. Sous recommandation de Karen Jashinsky, j’étais l’un de plus fidèle participant de Startup Uncensored organisé par Jason Nazar (CEO, Docstoc). À mon retour, cela m’a fortement inspiré pour lancer Café Numérique Liège. J’ai également eu la chance d’assister à une conférence de Seth Godin à Laguna Beach organisé par Bryan Elliott (Linked Orange County) et une autre de Malcolm Gladwell organisée à San Diego à l’occasion de l’IHRSA.

Vie nocturne

Sans doute un des éléments les plus important pour tout étudiant équilibré (ou pas) : la vie nocturne. Trois situations :

  1. Si tu sors à Hollywood, je te recommande d’acheter d’abord un ticket spécial qui te permet de visiter plusieurs boites sur la même soirée. Ça va t’aider à repérer les endroits qui correspondent le mieux à ton style. Attention, les boissons risquent de faire littéralement exploser ton budget.
  2. Si tu sors à Santa-Monica, je recommande chaudement le Zanzibar, ils y diffusent du MJ. Ce lieu est devenu mon temple. En “pre-game” (before), je te recommande Barney’s Beanery sur 3rd Street Promenade.
  3. Si tu sors à Venice Beach (mon endroit préféré pour son caractère complètement décalé), vas-y le premier vendredi du mois : tu m’en diras des nouvelles.
  4. Si tu te fais des amis alors tu seras certainement invité à des kickbacks, sorte de soirées à la maison où le but est de foutre le bordel. Il y a aussi des chances que tu y joues beer-pong avec tes potes de 23 ans qui dégustent leurs premières chopes.

Trucs improbables

Amazing mais pourtant ça m’est arrivé. Ce qui peut donc également t’arriver :

  • Prolonger le séjour dû à une éruption d’un volcan islandais condamnant tous les aéroports. J’ai donc passé deux semaines supplémentaires dans un hostel (15 Rose). C’est là que j’y ai rencontré James Delisco. Heureusement, j’avais pris la full assurance de Connections, tous les frais supplémentaires liés au prolongement du séjour m’ont été remboursé.
  • Prendre son premier cours de danse Bachata.
  • Faire un road trip de 1.300 KM (12 heures de route) en 3 jours en faisant LA / Las Vegas / Neverland Ranch / LA.
  • Enfin, avoir une conversation téléphonique avec Joe Jackson, le père de Michael.
Jeremy-Corman_Neverland Ranch, Los Olivos, CA - 2010

Neverland Ranch, 2010.

Safe tip : évite les quartiers “à risques” de L.A. comme Crenshaw. Le loyer n’y est pas très élevé mais c’est assez pénible de constamment devoir porter un gun en poche…

Advertisements
Tagged , ,

Avant d’être sans emploi, on est d’abord sans stage

Jeremy-Corman_Las-Vegas

Vegas, 2010. La vie de stagiaire est difficile.

Avant d’être sans emploi, on est d’abord sans stage. Constat généralisé. Au gré de mes rencontres avec la communauté étudiante en marketing : débaucher un internship constitue un défi. Sans remonter trop loin, moi aussi, j’étais dans cette situation de recherche de stage uber-cool/payé/à l’étranger. Comme aujourd’hui, la situation économique était pourrie.  Alors autant partager les pistes qui m’ont permis de pouvoir poter entre plusieurs opportunités de stage.

À l’époque : Miami (real estate company), Dubaï (IKEA) et Los Angeles (fitness club) constituaient un énorme dilemme dans ma tête d’étudiant. J’ai finalement poté : LA. La suite, LinkedIn la connait.

Bref, il y a donc moyen de dégoter un stage : sans prostitution et surtout sans trop d’effort… Méthodes.

La recherche

Mes recherches se sont portées principalement sur le site d’annonce le plus répandu aux États-Unis à savoir:  Craigslist.com. J’avoue, la qualité des offres laissent parfois souvent à désirer. Sachant que le taux de conversion (chance d’avoir un stage) était faible, mon objectif premier était d’accumuler un maximum de coordonnées de contacts en recherche d’un stagiaire en marketing. Si c’était à refaire, aujourd’hui j’utiliserais un outil comme OutWit qui m’aurait permis de récolter cette information encore plus rapidement.

Le contenu du CV et la lettre de motivation était correcte, mais le niveau de personnalisation par rapport à l’offre était clairement négligé. De toute façon, j’étais stagiaire fainéant overbooké.

La veille

Important, pour être réactif et ne rien louper. Une veille bien paramétrée s’est révélée utile :

  • flux RSS des pages les plus intéressantes des sites d’annonces
  • un Google Alerts sur les keywords appropriés. Exemple : “marketing” + “internship” + “destination souhaitée”. Aujourd’hui, préfère un Mention.net, sans doute plus réactif et plus paramétrable que G. Alerts.

Qualité plutôt que quantité

Bombarder tout à simute n’est pas ton genre ? Bingo. Tu augmentes alors tes chances de vivre une expérience professionnelle intéressante. Je te recommande d’affiner ton ciblage sur des plateformes comme :

– Au cas où un stage marketing à Los Angeles t’intéresserait, n’hésite pas à contacter : Karen Jashinsky. Karen recherche des esprits créatifs pour révolutionner le monde du fitness.

– Certainement plus proche de chez toi. Rejoins nos stagiaires marketing Manon et J-B chez Auctelia pour évoluer dans l’environnement bouillonnant de la RueduWebhttp://checkthis.com/digital-marketing-intern

Dernières choses…

– Pour l’envoi des e-mails, opte pour l’application Boomerang afin de pouvoir monitorer le taux d’ouverture (+ clique) en bout de course. Une donnée intéressante afin d’ajuster le ciblage ou l’approche si nécessaire.

– Pour les interviews et follow-ups : Skype et Google+ sont tes amis.

– Pour te perfectionner : chope quelques bonne paroles d’Hubspot.

– Enfin, sois l’ambassadeur de tes talents ! 😉

Suite à une autre demande de stagiaires en partance pour Los Angeles, je publierai un blogpost avec des infos pratiques pour vivre là bas (le logement, la bouffe, comment sortir à Hollywood quand on vient du Carré, etc.).

Tagged ,

Dédicace aux interns !

World Of An InternLors de ma recherche d’un internship, je suis tombé sur cette vidéo plutôt sympa réalisée cet été par les stagiaires de l’agence de pub Crispin Porter + Bogusky, le moins que l’on puisse dire c’est qu’ils ont l’air de s’être amusés comme des ptits fous durant le tournage du clip, sobrement nommé World Of An Intern. Continue reading

Tagged , , , , , , , , , , , ,